Sommaire des résultats du GDOF 2020

Le 13 mars 2020

Encore une fois, ce fut une réussite grâce à vous! L’édition 2020 du Grand dénombrement des oiseaux de février (GDOF) a battu plus de records et attiré plus de participants que jamais auparavant. Il convient donc en premier lieu d’exprimer notre sincère gratitude envers chacune et chacun de vous pour votre grand enthousiasme et vos données d’observation! Nous espérons que vous vous êtes bien amusés et que vous êtes fiers de vos contributions à la production des cartes mondiales et des données qui les sous-tendent.

Killdeer taking a bath

Un Pluvier kildir prenant un bain. Photo: Bill Winkler, Pennsylvanie, GDOF 2020.

Notez l’incroyable augmentation des totaux par rapport à 2019.

Nombre d’espèces observées: 6942 (6699 en 2019)

Nombre de feuillets d’observation remplis: 249 444 (204 921 en 2019)

Nombre estimé de participants: 268 674 (224 781 en 2019)

Certains totaux pourraient changer quelque peu à mesure que les données des feuillets d’observation finals pour les dates du GDOF sont versées dans la base d’eBird ou les réviseurs doivent encore valider certains rapports et verser les données qu’ils contiennent dans la base. Les totaux indiqués ci-dessus ont été calculés en date du 10 mars 2020.

________________________________________________________________________________

Les 10 espèces signalées le plus fréquemment

Cardinal rouge. Photo: Cindy Sedlacek, New York, GDOF 2020.

Le Cardinal rouge est en tête de liste, comme presque toujours. Un intéressant ajout à la liste cette année est le Pic à ventre roux.

Espèce Nombre de feuillets d’observation
Cardinal rouge 70 168
Junco ardoisé 59 318
Tourterelle triste 58 361
Pic mineur 52 276
Geai bleu 50 808
Moineau domestique 49 180
Roselin familier 48 796
Corneille d’Amérique 48 639
Mésange à tête noire 43 775
Pic à ventre roux 40 826

Totaux au 10 mars 2020

Note : Il s’agit du nombre de feuillets d’observation du GDOF indiquant la présence de ces espèces. Toutes les 10 espèces indiquées ci-dessus sont communes en Amérique du Nord, ce qui reflète la forte participation au GDOF d’une année à l’autre dans cette région du globe.

________________________________________________________________________________

Les 10 espèces les plus nombreuses

Oies des neiges. Photo: Laura Frazier, Maryland, GDOF 2020.

L’Oie des neiges s’est hissée au sommet de cette liste devant l’espèce qui était au premier rang l’an dernier, soit le Carouge à épaulettes, qui est relégué au cinquième rang. Comme la photo ci-dessus le montre de manière évidente, les Oies des neiges se rassemblent en d’immenses bandes en hiver. Par ailleurs bon nombre d’espèces littorales sont demeurées plus au nord cette année en raison du temps historiquement doux.

Espèce Nombre d’individus
Oie des neiges 7 194 952
Guillemot marmette 3 524 448
Bernache du Canada 2 046 596
Espèces d’oiseaux noirs 1 950 137
Carouge à épaulettes 1 223 911
Étourneau sansonnet 1 117 755
Quiscale bronzé 957 801
Goéland à bec cerclé 812 712
Canard colvert 778 553
Oie rieuse 759 459

Totaux au 10 mars 2020

Note: Dans chaque cas, il s’agit de la somme du nombre d’individus indiqué sur tous les feuillets d’observation du GDOF. Toutes les 10 espèces indiquées ci-dessus sont communes en Amérique du Nord, ce qui reflète la forte participation au GDOF d’une année à l’autre dans cette région du globe.
________________________________________________________________________________

Colins de Californie. Photo: Patricia Ediger, État de Washington, GDOF 2020.

Les 10 États d’où provenaient le plus grand nombre de feuillets d’observation

Les États des États-Unis qui nous sont familiers en ce qui touche l’avifaune figurent sur cette liste. L’État de New York dépasse de peu le Texas au deuxième rang alors que c’était l’inverse en 2019. La majorité des États ont enregistré des nombres records de feuillets d’observation reçus, et aucun des 10 États de la liste n’en a enregistré moins de 5000. *Nouveau record d’État pour le nombre de feuillets d’observation.

État Nombre de feuillets d’observation
Californie 13 331*
New York 10 535*
Texas 10 193*
Floride 10 076*
Pennsylvanie 8899*
Virginie 7088*
Ohio 7063*
Caroline du Nord 6419*
Washington 6255*
Michigan 5314*

Totaux au 10 mars 2020

________________________________________________________________________________

Les 10 États de l’Inde d’où provenaient le plus grand nombre de feuillets d’observation

À l’échelle mondiale, l’Inde est bien en place au deuxième rang des pays quant au nombre de feuillets d’observation envoyés. Il est important de le noter, car la participation a augmenté considérablement chaque année dans ce pays.

Timalie aux yeux d’or. Photo: Ankush

État Nombre de feuillets d’observation
Tamil Nadu 12 764
Kerala 3701
Uttarakhand 2568
Karnataka 2104
Andhra Pradesh 1464
Maharashtra 779
Assam 432
Himachal Pradesh 322
Madhya Pradesh 315
Delhi 314

Totaux au 10 mars 2020

________________________________________________________________________________

Nyctale de Tengmalm. Photo: Sylvie Desmeules, Québec, Canada, GDOF 2020.

Nombre de feuillets d’observation pour les 10 provinces
du Canada

Les trois premières provinces du Canada quant au nombre de feuillets d’observation reçus sont les mêmes que l’an dernier. La Nouvelle-Écosse passe du cinquième au quatrième rang. Des records ont été enregistrés dans plusieurs provinces et, dans l’ensemble, la saison 2020 a été très bonne au Canada. *Nouveau record provincial pour le nombre de feuillets d’observation.

Province Nombre de feuillets d’observation
Ontario 9609*
Colombie-Britannique 3499*
Québec 3041*
Nouvelle-Écosse 1373*
Alberta 1255*
Manitoba 599
Saskatchewan 495*
Nouveau-Brunswick 405
Terre-Neuve-et-Labrador 249*
Île-du-Prince-Édouard 136

Totaux au 10 mars 2020

________________________________________________________________________________

Araçari à collier. Photo: Andy Holwell, Costa Rica, GDOF 2020.

Les 10 pays d’où provenaient le plus grand nombre de feuillets d’observation

Ailleurs qu’aux États-Unis et au Canada, la participation au GDOF est en forte augmentation, l’Inde en tête du mouvement, juste derrière les États-Unis. En fait, un nouveau record pour le nombre de feuillets d’observation a été battu dans chacun des 10 pays de la liste cette année. L’augmentation enregistrée en Argentine est particulièrement digne de mention: le nombre de feuillets produits a triplé entre 2019 et 2020 (de 511 à 1550)! * Nouveau record de pays pour le nombre de feuillets d’observation.

Pays Nombre de feuillets d’observation
États-Unis 169 234*
Inde 26 979*
Canada 20 742*
Australie 3163*
Espagne 2911*
Costa Rica 2117*
Mexique 1906*
Argentine 1550*
Colombie 1512*
Royaume-Uni 1506*

Totaux au 10 mars 2020

________________________________________________________________________________

Anhinga. Photo: Jeanne Kaufman, Floride, GDOF 2020.

Les 10 pays où l’on a signalé le plus d’espèces

Les participants ont enregistré plus de 1000 espèces en Colombie et en Équateur. Ils méritent toutes nos félicitations! Beaucoup d’autres records ont été battus ailleurs aussi. *Nouveau record de pays pour le nombre d’espèces signalées.

Pays Nombre d’espèces signalées
Colombie 1129*
Équateur 1082*
Brésil 935*
Inde 916*
Pérou 838*
Mexique 743
Costa Rica 693*
États-Unis 661
Argentine 641*
Thaïlande 590*

Totaux au 10 mars 2020

________________________________________________________________________________

Tendances et points saillants – États-Unis

Le non-hiver

Dans la majeure partie du nord-est des États-Unis et du sud-est du Canada, l’hiver 2019-2020 s’est démarqué par sa douceur. Il y a eu peu de tempêtes de neige ou de verglas, et les températures ont été supérieures aux moyennes pendant presque toute la saison. Les bilans des observations d’oiseaux reflètent cette situation, les profils suivants étant particulièrement apparents:

Grands Harles. Photo: James Harding, New Jersey, GDOF 2020.

— Les Anatidés ont passé l’hiver plus au nord que d’habitude, et peu d’individus ont gagné le sud jusqu’aux États du centre du littoral atlantique, comme la Virginie.

— Certains insectivores pouvant soutenir des températures moyennement basses, tels le Roitelet à couronne rubis et le Moucherolle phébi, ont hiverné dans des régions nordiques en nombres qu’on pourrait qualifier de records.

D’intéressantes espèces rares ont été signalées aux États-Unis durant le dénombrement, dont les suivantes:

Some cool rare species were reported in the U.S. during the count. They include:

Accenteur montanelle. Photo: Mark Scheel, État de Washington, GDOF 2020.

— Un Accenteur montanelle (oiseau de Sibérie nomade), espèce de la famille des Prunellidés qui ne compte pas de représentants dans le Nouveau Monde. Des douzaines de personnes ont vu cet oiseau près de Woodland, dans l’État de Washington, durant le week-end du GDOF.

— Une Oie à bec court a fait les délices d’observateurs au Delaware, en Pennsylvanie et à Terre-Neuve.

— Un couple de Bernaches nonnettes, observé au Massachusetts et probablement venu du Groenland, était également plutôt inhabituel au milieu de l’hiver, car la plupart des mentions sont faites pendant la migration d’automne ou de printemps.

Tendances et points saillants – Canada

Les participants au GDOF au Canada ont observé moins de Fringillidés d’hiver cette année, car il y avait abondance de cônes et de graines dans la forêt boréale en Ontario, au Québec et à Terre-Neuve. Cela, ajouté à la moindre quantité de neige et au temps doux dans la majeure partie du pays, a fait en sorte que bon nombre d’espèces sont restées dans le Nord.

Quelques espèces rares ont été vues au Canada pendant le dénombrement:

Slaty-backed Gull

Goéland à manteau ardoisé. Photo: Charles Fitzpatrick, Terre-Neuve-et-Labrador, GDOF 2020.

— Le Goéland à manteau ardoisé (à gauche) est une espèce du Pacifique Ouest qui demeure une rareté n’importe où dans le bassin atlantique. On le trouve généralement dans les zones côtières du nord-est de l’Asie et à l’occasion le long du littoral de l’Alaska. Mais Charles Fitzpatrick a repéré cet individu à Terre-Neuve-et-Labrador, une superbe région pour l’observation des Laridés, en particulier aux environs de St. John’s.

— Une Oie à bec court a été vue à Terre-Neuve-et-Labrador. C’est seulement la deuxième fois que cette espèce a été observée dans cette province au milieu de l’hiver.

— Un Moucherolle phébi s’est manifesté en Ontario, ce qui est assez impressionnant pour cette province en février et vraisemblablement un signe que l’hiver y a été plus doux que d’habitude.

Outre le phébi, d’autres mentions rares ont été faites en cet hiver canadien plus doux que de coutume, dont le Cardinal à poitrine rose et le Passerin indigo en Nouvelle-Écosse. Ces deux espèces se trouvent généralement beaucoup plus au sud en hiver. Elles se répandent dans l’ensemble du Mexique, de l’Amérique centrale et des Caraïbes, ainsi qu’à la pointe sud de la Floride, dans le temps du GDOF.

Pour en savoir plus

Ce ne sont là que quelques faits saillants du GDOF de 2020. Vous pouvez obtenir de l’information plus détaillée, dont les résultats pour votre région, en utilisant notre outil Explorer les régions. Voyez quelles espèces ont été rapportées dans votre coin de pays ou ailleurs de par le monde. Vous pouvez également savoir où une espèce particulière a été observée en vous servant de l’outil Cartes de distribution.

eBird en tout temps!

eBird

Continuez d’observer les oiseaux et de signaler vos observations! En tout temps, vous pouvez vous rendre directement au site Web d’eBird pour verser vos feuillets d’observation en utilisant les mêmes nom d’utilisateur et mot de passe que pour le GDOF. La marche à suivre pour le versement des données est la même. Vous pouvez signaler vos observations où que vous soyez dans le monde et à n’importe quel moment de l’année! Essayez l’application eBird Mobile pour plateforme iOS ou Android pour entrer vos observations directement depuis le terrain. L’information que vous fournissez est capitale pour les scientifiques qui étudient l’évolution des effectifs et de la répartition des espèces ainsi que pour les décideurs en matière de conservation qui se servent des données pour élaborer des plans ciblés de préservation des espèces dont les populations diminuent. Tenez‑vous au courant des observations d’oiseaux les plus récentes et créez votre profil d’utilisateur. Vous pourrez ainsi partager votre passion avec la communauté mondiale d’ornithologues amateurs. Rendez-vous à eBird.org.

Merci d’avoir participé au Grand dénombrement des oiseaux de février!

Merci au commanditaire fondateur du GDOF,
Wild Birds Unlimited.