Sommaire des résultats du GDOF 2019

Mars 2019

Comme cela se produit pratiquement chaque année, l’édition 2019 du Grand dénombrement des oiseaux de février (GDOF) a battu d’autres records et attire plus de participants que jamais auparavant. D’abord, à tous seigneurs tout honneur : un chaleureux merci à chacune et chacun d’entre vous d’avoir participé et envoyé vos données d’observation! Nous espérons que vous vous êtes amusés et que vous avez trouvé satisfaction d’avoir contribué à la collecte des données qui ont permis de produire les cartes mondiales.

Amorçons ce sommaire en présentant des données à l’échelle mondiale, qui battent toutes des records.

Souble-crested Cormorant

Cormoran à aigrettes. Photo : Janet Hix, Texas, GDOF 2019.

Nombre d’espèces observées 6699

Nombre de feuillets d’observation remplis : 204 921

Nombre estimé de participants 224 781

Certains totaux pourraient changer quelque peu à mesure que les données des feuillets d’observation finals pour les dates du GDOF sont versées dans la base d’eBird ou les réviseurs doivent encore valider certains rapports et verser les données qu’ils contiennent dans la base. Les totaux indiqués ci-dessus ont été calculés en date du 14 mars 2019.

___________________________________________________________________________________

Les 10 espèces signalées le plus fréquemment

(Nombre de feuillets d’observation indiquant les espèces en question)

Northern Cardinal

Cardinal rouge. Photo : Mary Sullivan, Minnesota. GDOF 2019.

Le Cardinal rouge est en tête de liste, comme presque toujours. Au cours des dix dernières années, il a été relégué au second rang seulement une fois par une autre espèce, le Junco ardoisé, en 2016. La Sittelle à poitrine blanche, nouvelle venue dans la liste, a chassé l’Étourneau sansonnet du palmarès cette année.

Espèce Nombre de feuillets d’observation
Cardinal rouge 56 785
Junco ardoisé 50 397
Tourterelle triste 45 449
Pic mineur 42 095
Geai bleu 40 386
Corneille d’Amérique 39 467
Roselin familier 37 726
Moineau domestique 37 149
Mésange à tête noire 35 757
Sittelle à poitrine blanche 33 284

Totaux au 6 mars 2019

Note : Toutes les 10 espèces indiquées ci-dessus sont communes en Amérique du Nord, ce qui reflète la forte participation au GDOF d’une année à l’autre dans cette région du globe.

__________________________________________________________________________________

Les 10 espèces les plus nombreuses

(Nombre total d’individus signalé dans l’ensemble des feuillets d’observation du GDOF)

Red-winged Blackbird

Carouge à épaulettes. Photo : Sandra Adair, Michigan. GDOF 2019.

Le Carouge à épaulettes est passé de la quatrième à la première position dans la liste depuis le GDOF de 2018. Le Quiscale bronzé et le Goéland argenté ne sont plus dans la liste et le Canard souchet y figure cette année.

Espèce Nombre d’individus
Carouge à épaulettes 4 290 218
Oie des neiges 2 481 082
Étourneau sansonnet 2 031 493
Bernache du Canada 1 716 620
Guillemot marmette 755 193
Goéland à bec cerclé 748 766
Canard colvert 720 105
Merle d’Amérique 491 102
Foulque d’Amérique 448 816
Canard souchet 446 105

Totaux au 6 mars 2019

Note : Toutes les 10 espèces indiquées ci-dessus sont communes en Amérique du Nord, ce qui reflète la forte participation au GDOF d’une année à l’autre dans cette région du globe.

__________________________________________________________________________________

Western Bluebird

Merlebleu de l’Ouest. Photo : Gary Botello, Arizona. GDOF 2019.

Les 10 États d’où provenaient le plus grand nombre de feuillets d’observation

Le contenu de la liste est légèrement différent de celui de la liste de l’an dernier. Les rangs de la Floride et de la Pennsylvanie sont intervertis et il y a eu un brassage dans les rangs 6 à 10, mais aucun État n’a été évincé du palmarès. Dans la moitié des cas, de nouveaux records pour le nombre de feuillets d’observation ont été établis.

* Nouveau record d’État pour le nombre de feuillets d’observation.

État Nombre de feuillets d’observation
Californie 10 059
Texas 9121*
New York 8453*
Floride 7696*
Pennsylvanie 7640
Virginie 6332*
Washington 4905*
Ohio 4901
Caroline du Nord 4620
Michigan 4596

Totaux au 6 mars 2019

__________________________________________________________________________________

Canada Jay

Mésangeai du Canada. Photo : Denis Hains, Québec, Canada. GDOF 2019.

 Nombre de feuillets d’observation pour les 10 provinces du Canada

Les positions de la Colombie-Britannique et du Québec sont interverties par rapport à la liste de 2018, tout comme celles de l’Alberta et de la Nouvelle-Écosse. Les positions des autres provinces demeurent inchangées et plusieurs records ont été établis pour le nombre de feuillets d’observation.

* Nouveau record provincial du nombre de feuillets d’observation

Province Nombre de feuillets d’observation
Ontario 6847
Colombie-Britannique 3079 *
Québec 2615 *
Alberta 1034
Nouvelle-Écosse 878
Manitoba 847*
Saskatchewan 454
Nouveau-Brunswick 447
Terre-Neuve-et-Labrador 213
Île-du-Prince-Édouard 132

Totaux au 6 mars 2019

__________________________________________________________________________________

black-thraoted Tit

Orite à tête rousse. Photo : Santosh Kumar, Himachal Pradesh, Inde. GDOF 2019.

Les 10 pays d’où provenaient le plus grand nombre de feuillets d’observation

La participation au GDOF est en forte hausse à l’extérieur des États-Unis et du Canada. En fait, l’Inde a usurpé le deuxième rang au Canada quant au nombre de feuillets d’observation pour la première fois depuis que le programme s’est étendu mondialement en 2013. Le Royaume-Uni a gagné deux places et le Portugal a été évincé du palmarès. Chaque pays de la liste – y compris les États-Unis et le Canada – a établi un nouveau record pour le nombre de feuillets d’observation!

* Nouveau record de pays pour le nombre de feuillets d’observation (de 2013 jusqu’à présent)

Voir le sommaire des résultats de la participation de l’Inde au GDOF présenté par Bird Count India. (En anglais)

Pays Nombre de feuillets d’observation
États-Unis 136 903*
Inde 21 524*
Canada 16 611*
Australie 2811*
Espagne 2391*
Mexique 1697*
Royaume-Uni 1491*
Costa Rica 1376*
Taiwan 1091*
Colombie 1046*

Totaux au 6 mars 2019

__________________________________________________________________________________

Black-winged Saltator

Saltator à ailes noires. Photo : Fernando Navia, Colombie. GDOF 2019.

Les 10 pays où l’on a signalé le plus d’espèces

La liste change radicalement lorsqu’il est question du nombre d’espèces signalées. La Colombie – où les participants au GDOF ont observé plus de 1000 espèces – dépasse de très loin les neuf autres aspirants au premier rang cette année! Par ailleurs, beaucoup de records de pays pour le nombre d’espèces observées ont été battus.

* Nouveau record de pays pour le nombre d’espèces signalées (de 2013 jusqu’à présent)

Pays Nombre d’espèces signalées
Colombie 1095*
Équateur 948*
Brésil 844*
Inde 843*
Mexique 755
Pérou 724*
Costa Rica 686*
États-Unis 669*
Argentine 613*
Thaïlande 556

Totaux au 6 mars 2019

__________________________________________________________________________________

Tendances et points saillants – États-Unis

Un vent de nostalgie a soufflé parmi les observateurs de longue date dans l’est des États-Unis devant le grand nombre de Gros-becs errants observés pendant le GDOF; pour des raisons inconnues, cette espèce brillait par son absence aux mangeoires depuis des décennies. En outre, les Fringillidés du Nord ont gâté les observateurs dans les États septentrionaux, où l’on a signalé la présence de Becs-croisés des sapins, de Sizerins flammés, de Durbecs des sapins et de Jaseurs boréaux. On a bien signalé la présence de quelques Harfangs des neiges, mais pas suffisamment pour révéler une irruption importante de cette espèce de l’Arctique qui pourrait se comparer à celle de l’hiver 2013‑2014.

Black-capped Chickadee

Mésange à tête noire. Photo : Kathleen Curran, New Hampshire. GDOF 2019

Il a fait très froid dans le nord-est des États-Unis pendant la période du GDOF, de sorte que peu de migrateurs hâtifs ont été observés. Des espèces comme le Pluvier kildir et la Bécasse d’Amérique, qui arrivent parfois dans la région à la mi‑février, n’ont pas été détectées en grand nombre cette année. Les Quiscales bronzés et les Carouges à épaulettes commençaient juste à se manifester. Cette dernière espèce n’était pas très abondante dans le nord du pays cette année, mais elle était tout de même assez nombreuse dans l’ensemble pour occuper le premier rang de la liste des espèces les plus abondantes du GDOF 2019.

Certaines espèces rares dignes d’intérêt étaient présentes aux États-Unis pendant la période du GDOF :

  • Un Robin à flancs roux à Los Angeles. Première mention de l’espèce (d’Asie de l’Est) en hiver et pendant la période du GDOF aux États-Unis.
  • Une Oie de la toundra (également indigène d’Asie de l’Est), en Oregon. Des oiseaux d’Asie de l’Est viennent dans l’Ouest américain en automne et certains y passent l’hiver.
  • Un Merle à gorge blanche a été rapporté en Arizona, ce qui est une première pour cet État et pour ce qui est de la présence de l’espèce au pays à l’extérieur du Texas.
  • Un Cardinal jaune a été observé dans le comté d’Uvalde, au Texas.

White-throated Thrush
Merle à gorge blanche. Photo : Jon Anderson, Arizona. GDOF 2019.

Le Merle à gorge blanche et le Cardinal jaune, des espèces indigènes du Mexique et de l’Amérique centrale, gagnent de nouvelles régions aux États-Unis. Il existe une tendance depuis longtemps à l’avance progressive de beaucoup de ces espèces vers le nord. C’est particulièrement évident dans le cas du Geai vert (voir la carte ci‑dessous), du Merle fauve et du Martin-pêcheur à ventre roux (qui sont toujours présents au Texas pendant le GDOF). Il se peut que les « nomades », comme le Merle à gorge blanche et le Cardinal jaune, représentent aussi l’avant‑garde de la progression des populations de ces espèces, et d’autres, vers le nord.

Map for Clay-colored Thrush

Rapports d’observation du Merle fauve pendant le GDOF de 2019. Il y a seulement 25 ans, cette espèce était considérée comme rare dans le sud du Texas. Or on l’a observée à près de 20 endroits le long de la vallée du bas‑Rio Grande vers le nord jusqu’à Laredo, et çà et là bien au nord à Del Rio et Corpus Christi! Voir la carte.

L’expansion vers le nord de l’aire de répartition d’espèces du Sud se poursuivra, à notre époque marquée par les changements climatiques. Or, l’élément préoccupant de l’équation est le fait que les effectifs de bon nombre de ces espèces diminuent. Dès lors, même si ces espèces étendent leur domaine à d’autres régions, cela ne veut pas nécessairement dire que leurs populations prospèrent. C’est une autre raison pour laquelle il est si important de surveiller les oiseaux à l’occasion d’activités spéciales et tous les jours de l’année et de verser les données dans la base eBird.

Tendances et points saillants – Canada

Les participants au GDOF au Canada ont vu moins de Fringillidés familiers cet hiver car un grand nombre se sont déplacés vers le sud en raison de la piètre production de graines de conifères. Voici certaines des mentions qui sont sorties du lot au pays lors du GDOF :

Hoary Redpoll

Sizerin blanchâtre. Photo : Jean Able, Québec, Canada. GDOF 2019.

Au Québec et en Ontario, le Gros-bec errant a été rapporté en grand nombre, ainsi que le Sizerin flammé, le Durbec des sapins, le Jaseur boréal et le Harfang des neiges. En Ontario, un hybride Garrot à œil d’or x Harle couronné s’est manifesté sur la rivière Trent et une Grive à collier près de Sault Ste. Marie. On a également vu quelques petites bandes d’Oies de Ross (en migration printanière) dispersées dans le sud de cette province.

En Colombie-Britannique, une Grive à ailes rousses repérée à la mi-janvier près de l’estuaire de la rivière Nanaimo s’est attardée assez longtemps pour être comptée dans le GDOF et a été notée pour la dernière fois le 15 février. Des Geais buissonniers étaient présents à Vancouver et Maple Ridge, et un autre à Chilliwak le 16 février.

Étonnamment, un Bruant des prés a réussi à survivre à l’hiver à Cap‑Spear, à Terre‑Neuve‑et‑Labrador, et a été rapporté le 18 février dans le cadre du GDOF. Parmi les autres mentions notables, mentionnons 68 Fuligules morillons et plusieurs rapports de Bruants à gorge blanche et fauves dans toute l’île. Ces espèces sont généralement assez rares en hiver, mais on a compté plus de 10 Bruants fauves qui ont hiverné cette année.

American White Pelican

Andrew Elgin a photographié un Pélican d’Amérique solitaire qui bravait l’hiver canadien en Saskatchewan pendant le GDOF!

Une mention d’un Pélican d’Amérique solitaire et une autre d’un Cormoran à aigrettes sont parvenues du barrage Gardiner, en Saskatchewan. On observe généralement ces espèces dans la région en petit nombre à la mi‑décembre, mais il n’existe pas de mentions dans eBird au‑delà de la première semaine de janvier, et qui plus est le temps a été particulièrement rigoureux en février cette année.

Pour en savoir plus


Ce ne sont là que quelques faits saillants du GDOF de 2019. Vous pouvez obtenir de l’information plus détaillée, dont les résultats pour votre région, en utilisant notre outil Explorer les régions. Voyez quelles espèces ont été rapportées dans votre coin de pays ou ailleurs de par le monde. Vous pouvez également savoir où une espèce particulière a été observée en vous servant de l’outil Cartes de distribution. Enfin, visionnez quelques-unes des images des participants au concours photo du GDOF dans la Galerie de photos 2019

eBird en tout temps!

eBirdContinuez d’observer les oiseaux et de signaler vos observations! En tout temps, vous pouvez vous rendre directement au site Web d’eBird pour verser vos feuillets d’observation en utilisant les mêmes nom d’utilisateur et mot de passe que pour le GDOF. La marche à suivre pour le versement des données est le même. Vous pouvez signaler vos observations où que vous soyez dans le monde et à n’importe quel moment de l’année! Essayez l’application eBird Mobile pour plate-forme iOS ou Android pour entrer vos observations directement depuis le terrain. L’information que vous fournissez est capitale pour les scientifiques qui étudient l’évolution des effectifs et de la répartition des espèces ainsi que pour les décideurs en matière de conservation qui se servent des données pour élaborer des plans ciblés de préservation des espèces dont les populations diminuent. Tenez‑vous au courant des observations d’oiseaux les plus récentes et créez votre profil d’utilisateur. Vous pourrez ainsi partager votre passion avec la communauté mondiale d’ornithologues amateurs. Rendez-vous à eBird.org.


Merci d’avoir participé au Grand dénombrement des oiseaux de février!

Merci au commanditaire fondateur du GDOF, Wild Birds Unlimited!